Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Métaphysique Epsilon

Aristote

EUR 15,00
Disponible Ajouter au panier
Le livre Epsilon de la Métaphysique d’Aristote est aussi bref que fondamental pour l’intelligence du projet aristotélicien et l’histoire de la métaphysique.
Ses quatre chapitres examinent des questions apparemment hétérogènes : la différence entre la philosophie première, « philosophie théologique » qui porte aussi sur l’être en tant qu’être, et les deux autres sciences théorétiques, la physique et les mathématiques; l’être par accident, en lui-même et en tant que cause; l’être comme vrai et le non-être comme faux. Aristote circonscrit en fait ainsi l’objet de la science de l’être en tant qu’être. On comprend donc que le livre Epsilon soit l’un de ceux dont l’interprétation reste la plus discutée. Ses difficultés stylistiques et doctrinales ont conduit plus d’un interprète à douter de son authenticité. De l’antiquité à l’époque contemporaine, son premier chapitre a connu une fortune seulement comparable à celle du livre Lambda. C’est l’unité de la Métaphysique et l’objet de cette science qui s’y jouent.
Ce livre est présenté ici dans une traduction nouvelle, accompagnée d’une introduction et d’un commentaire continu. L’introduction expose les positions philosophiques caractéristiques du livre Epsilon et ses articulations chapitre par chapitre; elle étudie la place d’Epsilon dans la Métaphysique et ses rapports avec les livres Kappa et Thèta; elle prend en compte sa réception médiévale, moderne et contemporaine. Le commentaire restitue les lignes de force de l’argumentation aristotélicienne, analyse en détail ses difficultés à la lumière des commentaires anciens et modernes, propose des solutions, oriente à chaque pas dans la bibliographie, donne les moyens de revenir à même le texte aux sources de la métaphysique.